les traumatismes

Ce sont des chocs émotionnels et/ou physique violent qui ont un impact sévère sur les enfants et qui marqueront, influenceront une vie entière.

Bien évidemment la réaction des enfants et des adolescents face à un évènement grave sont multiples et varie en intensité selon la nature du traumatisme et en fonction du caractère, de la personnalité de celui-ci.
Un traumatisme peut être ressenti lors de deuils d’animaux, d’handicap soudain d’un proche, un abandon, la maltraitance (il peut être victime et/ ou observateur), agression physique et psychologique comme le viol ou le harcèlement, accident et vision d’horreur ( à la télévision par exemple ; les enfants peuvent être témoins de scènes choquantes qui peuvent les marquer)…

Un traumatisme récent (l’enfant est encore sous le choc) ne s’accompagne pas de la même façon qu’un traumatisme ancien ou l’enfant a déjà eu le temps d’y réfléchir. De même l’accompagnement diffère selon l’âge de l’enfant ; plus l’enfant est jeune et plus le traumatisme aura un impact important sur la personnalité de celui-ci puisque sa psyché est en pleine construction.

Lors du traumatisme, le stress ressenti est tellement intense qu’il peut entrainer une réaction de sidération ou l’enfant, l’adolescent est comme « figé » : en état de stupeur, comme paralysé ou toute émotion est coupée : il n’y a plus aucune parole, ni aucune action. La situation est perçue comme irréelle, c’est un mécanisme de défense archaïque qui permet à l’enfant de prendre de la distance avec l’évènement traumatisant ou terrifiant, c’est un état de choc psychologique qui entrainera une dissociation ( il voit, entends de loin sans implication physique et émotionnelle).

Si l’enfant ou l’adolescent n’est pas pris en charge rapidement on assiste à un « syndrome de stress post traumatique « qui se manifeste par des souvenirs répétitifs et envahissant de l’évènement, des cauchemars répétitifs, une impression de revivre l’évènement à cause de détails vécus ressemblant (illusion, hallucination, flash-back), impression constante de danger, sentiment de détresse psychique, incapacité de se souvenir de plusieurs détails importants de l’évènement traumatique…

L’enfant peut présenter de l’anxiété chronique à propos de tout et de n’importe quoi entrainant un stress permanent, jalousie excessive envers la fratrie ou ses amis, bagarres, violence sur ces jouets, angoisse soudaine vis-à-vis de la mort ou du noir, trouble du sommeil, terreurs nocturnes, agressivité …

Selon la nature du traumatisme, l’enfant et l’adolescent sont pris en charge par des professionnels de la santé physique, psychologique afin de mettre celui-ci en sécurité.

Un suivi psychologique est indispensable afin que l’enfant, l’adolescent puisse « cicatriser » les blessures occasionnées par le traumatisme, d’aider à mettre l’évènement dans le passé, de retrouver le sentiment de maitriser sa vie, de retrouver la confiance ne soi et en l’avenir…

L’hypnothérapie intervient le plus souvent en accompagnement d’un psychologue ou autre professionnel de la santé pour aider l’enfant, l’adolescent à trouver des stratégies pour se calmer, se relaxer, éteindre la peur en allégeant le ressenti des souvenirs traumatisants…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close