Anorexie


La notion d’anorexie reste d’un point de vue strictement médical, un « symptôme » qui fait référence à une perte de l’appétit. Si l’anorexie reste un « symptôme », elle peut devenir chronique et conduire à une mauvaise nutrition, allant jusqu’à la malnutrition et ménant à toutes difficultés liées au manque de nourriture.

L’anorexie comme trouble mental


Dans le trouble psychopathologique de l’anorexie, il n’y a pas de perte de l’appétit mais une lutte incessante afin de contrôler la faim. On distingue l’anorexie purgative où le sujet vomit ce qu’il mange ou ingère des laxatifs et l’anorexie par restriction où le sujet se prive de nourriture.

L’anorexie est un trouble du comportement alimentaire dans lequel l’anorexique essaye parfois de jouer sur le contrôle de son corps pour faire un parallèle avec les relations avec son entourage : famille, amis, proches.

Dans certains cas, l’anorexie prend la forme d’un compromis que trouve l’anorexique, pour faire face à une difficulté qu’il n’arrive pas résoudre (chagrin d’amour, séparation des parents, deuil, conflits). Elle s’accompagne dans bien souvent de cas d’une faible estime de soi et d’une attitude de dépassement de soi.
Parfois, l’anorexie est le résultat d’un simple régime alors que l’obsession de maigrir devient insupportable.

Les conséquences de l’anorexie sont (entre autre):

  • l’isolement social important
  • la dépression
  • les obsessions alimentaires
  • Les carences alimentaires entrainant le plus souvent une perte d’énergie et une incapacité croissante à résoudre les difficultés.

Hypnose et anorexie

Les études de Petinatti, Horne et Staas (1985) portant sur l’hypnotisabilité des patients, démontrent que les patients souffrant d’anorexie mentale sont moins réactifs que les autres à l’hypnose. Ceci permet d’ouvrir une parenthèse sur la capacité à vouloir garder le contrôle pour la part des patients anorexiques.

Crasilneck & Hall (1985), remarquent qu’il existe des risques de choc alimentaire en cas de suralimentation brutale ou d’inflammation d’ulcère et conseillent la mise en place des protocoles d’hypnose en étroite collaboration avec le médecin traitant ou spécialiste.

En grande partie, les approches hypnotiques cherchent à explorer les mécanismes inconscients étant à l’origine de l’anorexie, visent la résolution de conflits internes et comportent des suggestions hypnotiques, des techniques de renforcement du moi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close